Le blog de Gérard Prudeau - Page 3

  • Les bienfaits du lait de jument

    Imprimer

    Le lait de jument également appelé lait équin ou lait de cheval est utilisé depuis très longtemps. Il constitue un complément alimentaire ainsi qu’une boisson nutritionnelle. Il est aussi utilisé dans le cas du traitement de certaines maladies. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le lait de jument.

    Histoire 

    A travers son histoire, le lait de jument a apporté plusieurs bénéfices à la santé de ses utilisateurs. D’après les historiens, la reine Cléopâtre prenait son bain dans du lait d’ânesse afin de rester jeune et belle. Elle utilisait ainsi du lait de jument aigre ou du lait provenant de l’ânesse pour rajeunir. Le lait de jument aigre aide à éliminer les cellules mortes et à révéler la peau lisse. Cléopâtre est considérée comme l’une des plus belles femmes de l’histoire. 

    Durant le XIXe siècle, le lait de jument était conseillé par les médecins pour traiter la tuberculose. L’efficacité de cette pratique a été défendue par Anton Tchekhov et Léon Toltoi qui ont affirmé que ce lait est la solution pour avoir une meilleure santé. 

    Composition du lait de jument

    Le lait de jument compte près de 40% de lactosérum, ce qui est le double du lactosérum trouvé dans le lait de vache. Ce lactosérum facilite la suggestion. Une partie des protéines du lait de jument comprend des antibactériens et des anti inflammatoires tels que la lactoferrine et des lysozymes. 

    Le lait de jument est également riche en nutriments : portions de vitamine B, vitamine C, vitamine E et vitamine A. On  y trouve presque la même quantité de vitamine D présente dans le lait de vache. Beaucoup de minéraux se trouvent également dans le lait de jument. 

    La composition du lait de jument est similaire à celle du lait maternel. Le lait de jument constitue un apport très important en nutriments pour les personnes qui font un régime hypercalorique. Ce lait est aussi riche en phosphore et en calcium. 

    Les bienfaits du lait de jument

    Il y a beaucoup d’avantages procurés par le lait de jument surtout lorsqu’il est consommé au quotidien. Il fait partie des compléments alimentaires les plus connus pour le traitement de certains maux. Il aide en effet dans le traitement de l’asthme, des allergies et des problèmes liés au système immunitaire. Ses composants antibactériens naturels font de lui un excellent complément alimentaire. 

    Des études scientifiques menées sur le lait de jument ont prouvé que la consommation de ce lait contient d’énormes bienfaits. On le recommande souvent aux personnes qui souffrent de problèmes immunitaires et à celles qui souffrent d’allergies. 

    Le lait de jument est fréquemment utilisé dans la réduction de l’acné, des symptômes du psoriasis et de l’eczéma. Le traitement de ces maladies avec ce lait se fait de manière intérieure pour une éradication de la source de la maladie. Des recherches effectuées se sont penchées sur l’utilisation du lait de jument par des personnes souffrant de dermatite. A la fin de l’étude, il a été constaté que le score de gravité des personnes utilisant ce lait a considérablement baissé.

    D’autres études ont également montré que le lait de jument permettait de réduire les douleurs liées à la maladie de Crohn ainsi que le sang au niveau des selles. Les patients qui boivent ce lait freinent l’avancée de la maladie. 

    Un autre bienfait du lait de jumen est qu’il permet de réduire les attaques d’asthme chez les adultes et les adolescents. Son aspect anti inflammatoire permet de proteger les nouveaux nés contre les risques d’asthme. 

    Le lait de jument contient une forte teneur en immunoglobines qui assurent une meilleure santé du systéme immunitaire. Graace à lui, l’organisme devient plus resistant face aux maladies. Il contient enfin une faible quantité de Caséine.   

    Lien permanent Catégories : Santé 0 commentaire
  • Confinement à domicile : prendre soin de soi

    Imprimer

    La France en est à sa deuxième semaine de confinement tandis que la Suisse peut compter sur la responsabilité individuelle de ses citoyens. Chez certains, cela est synonyme de stress et de fatigue avec le télé-travail et les enfants. Chez d’autres, cette période va être source d’ennui et de laisser-aller. Dans les deux cas, prendre soin de soi au niveau santé et bien-être est primordial pour tenir le coup et garder un moral positif. Ci-après quelques conseils.

    Sport à domicile ou méditation : c’est possible

    Les salles de sport sont fermées et on ne peut plus sortir pour courir dans la rue. Des alternatives qui existaient déjà refont parler d’elles. On compte parmi cela des programmes proposées en ligne pour vous accompagner dans votre sport à la maison, du coaching virtuel, voire même des applications qui vous aident à bouger. 

    De plus, la majorité des initiateurs de ces programmes proposent des petits prix pour motiver les personnes en confinement. C’est donc le moment d’en profiter. Pour le peu que vous ayez un peu d’espace chez vous, consacrez quelques minutes, voire une heure par jour au sport. Pas besoin d’être un acharné du sport, quelques mouvements pour vous maintenir en forme et ne pas s’encroûter suffisent.

    Les moins sportifs opteront pour des séances de méditation pour un meilleur bien-être. Le yoga est également une alternative à ceux qui souhaitent bouger leur corps, mais de façon modérée.

    Manger sain pour être en meilleure santé

    Confiné chez soi, on est moins tenté par tous les délices que l’on pourrait facilement trouver à l’extérieur. C’est alors l’occasion de mieux manger et de préparer des plats fait-maison diététiques. Cela peut commencer par des boissons détoxifiantes ou hyper-vitaminées. Ensuite, au niveau repas, c’est le moment de prendre de bonnes résolutions avec des plats équilibrés et moins gras.

    La santé passant par l’assiette, choisir ce qu’on mange est essentiel pour garder ses défenses immunitaires et améliorer son transit. Il n’y a pas meilleure opportunité pour prendre de bonnes résolutions si ce n’est déjà pas le cas.

    Les autres moyens de s’adonner au bien-être

    Au delà d’une pratique régulière d’une activité physique et des repas équilibrés, d’autres solutions existent pour booster le moral et s’adonner au bien-être. Prendre soin de soi, c’est aussi se faire des petits plaisirs qui font du bien. Parmi cela, on peut compter sur le massage, ou plutôt l’auto-massage, avec des huiles essentielles qui parfument le corps et lui font du bien. 

    Vous pouvez également vous faire plaisir avec un bon bain parfumé. Une journée cocooning peut tout à fait être faite par toute la famille, en passant par les parents, mais aussi pour les enfants. Cela peut se terminer par une soirée cinéma en famille.

    Enfin, faites des cures d’eau ou des cures de compléments alimentaires. Prenez des compléments alimentaires ou des tisanes revigorantes, des huiles qui vous font du bien,  ou tout simplement faites le plein de fruits et légumes. Il n’y a pas de limites à se faire du bien, aussi bien pour son corps que pour son esprit.

    Lien permanent 0 commentaire
  • Airbus ouvre la voie au premier carburéacteur durable

    Imprimer

    Dernièrement, avec toutes les nouvelles sur le réchauffement climatique, il faut se demander comment l'aviation affecte l'environnement et comment les compagnies aériennes peuvent chercher à améliorer leur empreinte écologique au profit du climat.

    Si l'aviation était un pays au monde, ce serait l'un des pires générateurs de dioxyde de carbone au monde. Les émissions de l'aviation ont augmenté de 70% au cours des deux dernières décennies et, à mesure que la demande augmente à travers le monde, les émissions devraient augmenter de plus de 200% au cours de la prochaine décennie.

    Une durabilité plus intelligente doit être établie dans le monde de l'aviation maintenant, ou nous pourrions commencer à voir la fin de l'aviation mondiale telle que nous la connaissons. Un mode de transport révolutionnaire et plus écologique, comme le transport ferroviaire transcontinental, les voiliers et le transport d'énergie renouvelable comme le transport solaire / éolien, pourrait être mis en œuvre. Néanmoins, les compagnies aériennes concentrent leurs efforts pour l'instant sur un mélange de carburéacteur plus abordable.

    Airbus fournit le premier avion propulsé par un mélange de carburéacteur renouvelable

    Aux États-Unis, l'usine de fabrication de la famille A320 d'Airbus a déjà livré son premier avion, partiellement propulsé par du carburéacteur renouvelable. Le 20 septembre 2018, l'A321 a quitté Mobile avec 15% de carburéacteur durable à bord.

    Que signifie un carburant d'aviation propre pour l'avenir de voyages plus écologiques ?

    Plus tôt cette année, alors que les décideurs du monde atterrissaient sur Davos pour le Forum économique mondial annuel, l'air frais des montagnes suisses enneigées retentit alors que des moteurs à réaction privés se précipitaient.

    Bien que ces moteurs aient soif de brûler du carburant d'aviation, leur effet total sur l'atmosphère à partir de leurs émissions d'échappement n'était pas aussi extrême qu'il aurait pu l'être au cours des années précédentes.

    La raison : quelque chose appelé SAF était utilisé, ou carburant d'aviation durable, et conduisait la plupart d'entre eux. Le SAF est dérivé du traitement des matières organiques ou des déchets, ce qui signifie en effet moins de dommages pour le monde. Il n'est pas produit à partir de combustibles fossiles tels que le pétrole ou le gaz.

    Dans le cadre d'une initiative extrêmement réussie, le SAF a été fourni aux délégués afin de démontrer les possibilités logistiques pour fournir le carburant à l'aéroport de Zurich. Ce sont toutes des nouvelles fantastiques, en particulier compte tenu de la concentration de la réunion de Davos sur la crise climatique et de la présence de la jeune militante Greta Thunberg qui attire toujours beaucoup l'attention des médias partout où elle va.

    Comment se fait-il que le carburéacteur durable n'alimente pas tous les jets ?

    Le rêve de se lancer dans un avion électrique futuriste est un peu loin pour ceux qui espèrent voler tout en minimisant leur empreinte carbone. De tels types d'avions sont certainement en route, mais des avions commerciaux plus importants et à plus longue portée devront encore utiliser du carburant liquide dans un avenir prévisible - cela signifie que SAF est toujours à l'avant-garde du transport aérien durable. 

    Airbus a été le premier à promouvoir le carburéacteur propre

    Airbus a été le premier constructeur à offrir à ses clients la possibilité de se faire expédier leur nouvel avion en utilisant un mélange de carburant SAF. Ce mix serait assuré par les fabricants partenaires, Air BP et Total.

    Airbus a apporté une contribution substantielle à l'initiative européenne Towards Significant Aviation Kerosene, ou ITAKA, visant à améliorer la commercialisation des SAF en Europe.

    On dit que le transport aérien représente actuellement environ 2 à 3% des émissions mondiales de carbone, le compromis étant de 4,5 milliards de passagers-jours, 64 millions de tonnes de transport de marchandises et un tiers du commerce mondial. L'aviation finance également 65 millions d'emplois. À moins que le monde ne veuille abolir l’économie mondiale actuelle de manière substantielle, la voie la plus probable semble être l’utilisation de carburant d’aviation vert, même si ce n’est en aucun cas une solution parfaite car elle causera toujours de la pollution, c’est une solution pour le moment et qui peut être développé sur. 

    Comment est fabriqué le carburéacteur plus propre et durable ?

    Le combustible plus écologique est composé d'huile de cuisson recyclée. Cela devrait permettre de réduire les émissions de CO2 de la phase de convoyage de l'assemblage d'environ 120 tonnes métriques par mois, ce qui équivaut à peu près à la suppression d'environ 130 véhicules représentant des émissions.

    Avec 46,1 millions de vols annuels utilisant du carburant ordinaire, SAF ne fait qu'effleurer l'engagement de l'industrie à réduire de moitié les émissions nettes de carbone d'ici 2050, par rapport aux taux de 2005.

    Selon Airbus : des systèmes de propulsion alternatifs plus propres sont en cours de développement, tels que l'électricité et l'hybride électrique, mais il est peu probable qu'ils soient commercialisés avant les années 2030. Le trafic aérien devant doubler au cours des 20 prochaines années, des solutions plus urgentes sont nécessaires.

    Grâce à Airbus et à d'autres constructeurs qui ont développé de meilleurs avions capables d'utiliser ces carburants durables, l'industrie a la première solution dans sa mission de lutte contre le réchauffement climatique.  

    Selon Airbus : des systèmes de propulsion alternatifs plus propres, tels que l'électricité et l'hybride-électrique, sont en cours de production, mais il est peu probable qu'ils soient commercialisés avant les années 2030. Le trafic aérien devant doubler au cours des 20 prochaines années, des solutions plus urgentes sont nécessaires.

    L'industrie a la première solution dans sa mission de lutte contre la crise du réchauffement climatique, grâce à Airbus et à d'autres constructeurs qui ont développé de meilleurs avions capables d'utiliser ces carburants durables.

    Lien permanent 0 commentaire