Une assurance-vie satisfaisante pour les expatriés en France

Imprimer

Venir travailler et s’installer en France pour un expatrié est une étape cruciale de sa vie. Ils n’ont pas toujours une vie facile surtout avec les difficultés rencontrés lors des recherches d’emplois. Le caractère peu accueillant de certaines villes complique encore plus leur situation. Cependant, des expatriés vivant en France qui affirme avoir une vie heureuse et bien épanouie ne manque pas. En effet, ils peuvent vivre librement leur quotidien comme un Français natif, malgré quelques restrictions. Ils ont bien le droit de cotiser à une assurance-vie et peuvent en tirer profit. Pour ce faire, il va falloir suivre une procédure déclinée des cas habituels, déterminée par la fiscalité.

 

Quelles sont les règles de l’assurance-vie pour l’expatrié ?

 

Investir dans une assurance vie est un moyen permettant à l’assuré de réaliser une épargne d’argent. La somme des cotisations et ces intérêts sont ensuite transmis à un bénéficiaire lorsque ce dernier meurt. Si l’assuré survit, il percevra lui-même les bénéfices de son investissement financier. La durée d’un contrat d’assurance-vie est déterminée librement par l’expatrié-souscripteur lui-même. Beaucoup optent pour une prolongation de durée d’année en année. De ce fait, l’assuré est autorisé à récupérer son capital investi tant qu’il le souhaite. Ces réglementations générales sont inchangées que l’assuré est un résident ou un non-résident. L’expatrié choisi son assureur, le type de contrat qui lui convient ainsi que la modalité de versement du capital. De là, il jouit du droit de libre souscription pour tous. Evidemment, il est aussi assujetti à des frais liés à la gestion du contrat, fixés par la mutuelle. Sauf que certains contrats assurance-vie prévoit une restriction bien définie selon le pays d’origine de l’expatrié. Les restrictions s’appliquent lorsqu’une convention a été signée entre la France et le pays de résidence de l’assureur en question.

 

Quels avantages l’expatrié gagne de son assurance-vie ?

 

L’adhésion à une assurance vie s’avère être une opportunité permettant aux expatriés de gérer des fonds internationaux. Toutefois, la fiscalité applique un régime spécifique à ces non-résidents. Quoiqu’il diffère des régimes classiques, l’assurance-vie pour expatriés renferme réellement des avantages. Tout d’abord, quand le souscripteur ne réalise pas encore un rachat ni un retrait, de son capital, la fiscalité n’impose aucune taxation. Cependant, il importe de consulter les réglementations fiscales en vigueur dans son pays de résidence. C’est pour vérifier s’il ne devrait pas verser un impôt en lien avec son placement.

 

Lors d’un rachat intégral ou d’un rachat partiel effectué par l’expatrié, l’imposition sur les produits de placement est à la charge de son Etat de résidence. En même temps, la France se garde le droit de procéder à un prélèvement à la source avec un taux variable dépendant des conventions établies entre les pays. Par contre, le prélèvement forfaitaire est obligatoire pour tous les produits financiers versés à un expatrié. Afin d’alléger les charges de l’expatrié, l’Etat d’où il vient, supprime à tout prix les doubles impositions en lui attribuant un crédit d’impôt. Ce dernier crédit permet de régler l’impôt réclamé par son Etat de résidence. Insurance Hero propose à tous les expatriés nécessiteux des contrats d’assurance-vie très avantageux.

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.